Être heureux vaut la peine

Ê

Je vais m’en aller,
Allez mon amie
Je vais m’en aller
Vivre ma vie
De l’autre côté
Je vais semer le doute
Et reprendre ma route
Et reprendre ma route
Je t’ai tant aimée
Aimée mon amie
Je t’ai tant aimée que dans ma vie
Tu as fait ton nid
Je m’envole quand même
Adieu Tristesse
Il faut que je te laisse

J’ai laissé
Oh tant de larmes, larmes couler
Que j’ai laissé
Le navire chavirer
Blessé
Et par la vague, vague emportée
Oui, j’ai laissé
Mes rires se noyer

Je m’en vais
Je vais mes larmes, larmes sécher
Oui, je m’en vais
Loin de toi, ma peine
Si je m’en vais
C’est que l’orage, rage est passé
C’est que je sais
Qu’être heureux vaut la peine

Je vais m’en aller
Ma belle ennemie
Je vais m’en aller vivre ma vie
De l’autre côté
Tu as semé le doute
Et j’ai fait fausse route
Et j’ai fait fausse route
Je t’ai tant donné
Donné ma peine
Tant et tant d’années
Que je me traîne
À toi, condamnée
Je m’évade quand même
Adieu Tristesse
Il faut que je te laisse

J’ai laissé 
Oh tant de rêves, rêves passer
Je t’ai laissée 
Me faire tout ce mal
Et le vent glacé
Et les hivers, hivers ont passé
Puis déchiré
Le tissu de ma voile

Je m’en vais
Je vais quitter, quitter le port
Oui, je m’en vais
Loin de toi ma peine
Si je m’en vais
C’est que je rêve, rêve encore
C’est que je sais
Qu’être heureux vaut la peine

Je vais m’en aller
Allez, mon amie
Je vais m’en aller
Vivre ma vie
Le vent a tourné
Il a semé la haine
On oublie que l’on s’aime
On oublie que l’on s’aime
Je m’en vais semer
Semer ma peine
Aux quatre vents
Semer tant qu’il est temps
L’envie de s’aimer
À l’enfant que je laisse
Adieu Tristesse
Il faut que tu me laisses

Laisse-moi
Au moins le temps, le temps d’essayer
Oui, laisse-moi
Encore une chance
Oui, laisse-moi
Au moins le temps, le temps de trouver
Le peu de moi
Qui me sauvera

Je m’en vais
Je mets les voiles, voiles encore
Oui, je m’en vais
Loin de toi, ma peine
Et du vent mauvais
Et des vents froids et des vents forts
Tant je sais
Qu’être heureux vaut la peine

Oui je pars
Je vais le calme, calme trouver
Oui, loin de toi
Je serai sereine
Je suis le phare
Et je n’ai qu’à me laisser guider
Il faut croire
Qu’être heureux vaut la peine

Oui je pars
Et vais le calme, calme trouver
Oui loin de toi
Je serai sereine
Serai le phare
Et n’aurai qu’à me laisser guider
Il faut croire
Qu’être heureux vaut la peine

– ZAZIE, « Adieu Tristesse », 2015.

À propos de l'auteur

Nicolas Lafarge

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire